Défiscalisation Girardin industriel*

Quoi ?

Ce dispositif consiste à créer une Société en Nom Collectif (SNC) dont l'objet social est d'acquérir, en grande partie à crédit, le matériel industriel destiné à des entreprises installées dans les DOM-TOM. L'investisseur participe au capital de la SNC en tant qu'associé et bénéficie, de fait, d'une réduction d'impôt, dès lors que le matériel financé a été mis en service avant le 31 décembre de l’année au cours de laquelle l’investissement a été réalisé, et que l'entreprise locale loue le matériel pendant 5 ans, avant qu'il ne lui soit cédé pour une somme symbolique.

Investir en Girardin industriel ouvre ainsi droit à une réduction d'impôt de 44% de ce qui est effectivement investi outre-mer, c'est à dire votre investissement (à fonds perdu), ainsi que le montant emprunté par le monteur de l'opération.

défiscalisation girardin industriel
EXEMPLE :
Vous investissez 3 500 € en 2017.
Le monteur emprunte 5 730 € (grâce à votre apport).
Le monteur investit donc 3 500 € + 5 730 € = 9 230 € en Girardin industriel.
Ceci ouvre droit à une réduction d'impôt de 9 230 € × 44 % = 4 061 €.
Vous bénéficiez de cette réduction d'impôt en 2018.
Et le monteur bénéficie de ce qu'il restera de l'investissement après 5 ans.

Bref, vous investissez 3 500 €, ce qui réduit votre impôt sur le revenu de 4 061 €.
Le gain immédiat est donc de 4 061 € - 3 500 € = 561 €,
soit 561 € / 3 500 € = 16 % de votre investissement.

Notez que vous pouvez investir jusqu'à 35 000 € pour atteindre le plafond de réduction d'impôt qui est de 40 909 €. Il est même possible d'aller au delà avec un montage spécifique.

Pourquoi ?

  • Pour la rentabilité :
    • En 2017, ces opérations permettent de percevoir des gains de l’ordre de 15%. Ceux-ci sont liés à l'évolution des taux d'intérêts en Europe (actuellement très bas). Ces rétributions augmenteront donc avec les taux d'intérêts, l'inflation et la croissance économique.
  • Pour la disponibilité :
    • le retour d'investissement a lieu l'année suivante lorsque, grâce à la réduction obtenue, on paye moins d'impôts. D'ailleurs, sans effort de trésorerie, il est possible de réinvestir tous les ans l'économie d'impôt réalisée ;
    • il n'est pas nécessaire d'emprunter pour cette opération, aussi, la capacité à emprunter de l'investisseur n'est pas entamée pour d'autres projets ;
    • le Girardin Industriel est cumulable avec les autres opérations de défiscalisations, ce qui laisse libre de combiner les possibilités.
  • Pour la sécurité :
    • la société d'investissement ne rembourse rien, le gain ne se matérialise que dans la réduction d'impôt qui est connue dès le départ ;
    • le risque est celui d'un redressement fiscal suite à la requalification de la réduction d'impôt par l'administration. Cela peut se produire si le monteur de l'opération ne respecte pas les conditions d’investissement de la loi "Girardin Industriel". Ainsi, le risque repose d'abord sur le monteur, ainsi que sur le professionnel qui conseille son client. C'est pour cela que nous n'avons sélectionné que les monteurs les plus anciens, les plus importants en terme de collecte, offrant les garanties les plus sérieuses, et assurés pour couvrir leur risque ;
    • le conseiller** engage sa responsabilité en vérifiant dans quelle mesure ce dispositif est le plus opportun pour l'investisseur et, en fonction de sa situation, le montant qu'il pourrait souscrire.

Comment ?

Si vous payez 4 000 € ou plus d'impôts par an, contactez-nous :
  • Un conseiller vérifiera si le dispositif est bien adapté à votre situation et vos objectifs ;
  • De là, vous pourrez le mandater afin qu'il recherche pour votre compte l'opportunité de placement qui vous conviendra le mieux ;
  • Après votre validation, votre conseiller collaborera avec le monteur de l'opération pour réaliser votre dossier de souscription ;
  • Ensuite, votre conseiller vous accompagne jusqu'au terme de votre investissement.
Le taux de rentabilité est de 16 % en début d'année 2017.
Les investisseur avisés souscrivant tôt, il peut arriver que l'ensemble des parts ouvertes soient vendues rapidement... Il est donc opportun d'investir dès l'ouverture des souscriptions, pour s'assurer d'avoir suffisamment de parts et profiter du meilleur taux.

Pour bénéficier de notre expertise et de la couverture de notre conseil,



* Ce dispositif de défiscalisation découle de la loi Girardin juillet 2003. Expirant initialement en 2017, il a été prolongé jusqu'au 31 décembre 2020. Articles 199 undecies B et 217 undecies du Code Général des Impôts (Art 199, Art 217).
** Seuls les conseillers titulaires du CIF (Conseil en Investissement Financier) y sont habilités.