Épargne

L’investissement en ligne « gagnant-gagnant »

Ce n’est pas nouveau, investir en ligne est possible depuis largement plus de 10 ans, avec de petites concessions sur le 100 % numérique qui se sont effacées au fil du temps. De même, l’assistance d’un conseiller financier en ligne est aujourd’hui courante, et La Boîte à Finances a été un des tout premier cabinet CGP à opérer ainsi dès 2009. Dix ans plus tard, en 2019 le cabinet a lancé sa nouvelle offre de conseil indépendant assortie d’un service d’investissement en ligne innovant.
L’épargne fait partie de l’ADN des français qui cumulent ensemble plusieurs milliards d’euros. Autrefois, les économies de la majorité des gens était placées sur le célèbre Livret A, puis sont apparus d’autres livrets quand un seul ne suffisait plus, mais la rémunération n’a jamais été mirobolante. L’assurance vie, qui porte mal son nom, était le produit d’investissement des bourgeois, des initiés et de tous ceux qui étaient bien conseillés. La popularité des fonds en euros et leurs atouts a rapidement fait le succès de l’assurance vie et, dans une moindre mesure, de son pendant le contrat de capitalisation. Puis les enveloppes défiscalisantes et moult instruments financiers ont complété petit à petit l’arsenal des placements pouvant être souscrits en ligne.

Un service en ligne innovant et équitable, accessible à tous

Aujourd’hui, malgré ces progrès, beaucoup conservent encore des sommes importantes d’argent sur leur compte en banque ou sur des livrets. Des sommes qui « dorment » et qui du fait de l’inflation, perdent de leur valeur au fil du temps. Pourtant, outre les banques, les compagnies d’assurance et les mutuelles, des milliers de conseillers en gestion de patrimoine sont disponibles avec des tarifications pour toutes les bourses. Bien sûr, inutile de vouloir placer 300 à 600 €, ce serait ridicule, c’est de l’épargne de précaution qui doit rester disponible à tout instant. Mais dès que l’on dispose de plus de 1500 à 2000 € l’investissement peut commencer à prendre du sens. Ce qui ne signifie par forcément que l’épargne est bloquée, elle reste disponible dans la majorité des placements, mais pas immédiatement comme doit l’être l’épargne de précaution destinée à palier une dépense inattendue (panne, casse etc.). (lire la suite…)


L’intérêt des versements programmés

Investir sur son contrat d’assurance vie (ou de capitalisation) peut se faire de façon ponctuelle par le versement de primes uniques, ou par des versements réguliers, programmés en fonction de ses objectifs et de ses capacités.

Voici 6 bonnes raisons de mettre en place des versements programmés :

Une mise en place simple
Que l’on souscrive un contrat ou que l’on en possède déjà un, le choix de cette option ne nécessite qu’une autorisation de prélèvement SEPA et un RIB en accompagnement de son premier dépôt, ou à l’occasion d’un versement ultérieur à la souscription. Il n’y a pas de demande à faire, ni d’avenant ou de formulaire particulier à remplir.

(lire la suite…)


Portefeuilles modèles d’assurance vie

Dès l’intention d’ouverture d’un contrat d’assurance vie se pose la question de savoir sur quels supports va t-on investir son épargne ; fonds en euro uniquement, unités de comptes uniquement ou les deux à la fois ?
Nombreuses sont encore les personnes qui, sans hésitation, sélectionnent le fonds en euros par défaut du contrat qu’elles souscrivent. Ce choix vient souvent d’une comparaison entre le rendement d’un contrat en euro et celui du Livret A… on prends peu de risque avec de modestes ambitions, espérant faire du 2 ou 3%.
Aujourd’hui, avec un taux de Livret à 1% il est clair que même avec les taxes de ci de là, en déposant sur un contrat suffisamment ancien ou en ouvrant un contrat avec l’objectif d’y placer son épargne (et non sa trésorerie), le rendement d’une bonne assurance vie supplante avantageusement le Livret A. Et ce, quand bien même, la situation actuelle de baisse des taux et de déflation en Europe, et dans le Monde, amène les assureurs à servir un taux de plus en plus contenu de leurs fonds en euro.

Les personnes plus averties savent qu’ils n’y a pas de performance élevée sans prise de risque. Cependant ce risque, s’il est correctement anticipé et appréhendé, ne pose pas de soucis majeur, surtout lorsqu’il s’agit de capitaliser son épargne sur le long terme. Investir dans des unités de compte s’avère donc la stratégie à suivre pour qui veut de la performance, rien n’empêchant de placer une partie de l’épargne sur un fond en euro pour celles et ceux qui ne seraient pas encore totalement convaincus.
Mais voilà, de la théorie à la pratique il y a un fossé. Quels supports choisir ? Quels types de fonds ? Dans quel secteur ? Quand faut il arbitrer ? etc.

(lire la suite…)


Le showrooming pour mon épargne

D’abord, qu’est-ce que le showrooming ?

C’est la pratique qui consiste à se rendre dans les magasins afin d’évaluer physiquement les produits qu’on achètera ensuite moins cher en ligne. (lire la suite…)


  • Avant-propos

    Les articles de ce blog d'opinion personnelle et de libre réflexion n'engagent que leurs auteurs, et ne comportent aucun contenu publi-rédactionnel.
  • S’abonner

    flux rss